Comment Installer une Pompe de Relevage dans un Sous-Sol ?

Les anciennes maisons sont souvent le théâtre de nombreux dégâts, car elles ne correspondent à aucune norme. Principalement, on note les problèmes d’humidité et d’infiltration d’où la nécessité de la pompe de relevage. On distingue plusieurs types de ce type d’appareil, dont la pompe de relevage pour sous-sol.

comment installer une pompe de relevage en sous sol

Encore connue sous le nom de pompe d’assèchement, ce type de pompe vous permet d’évacuer l’eau du sous-sol de votre habitation. Elle limite au maximum l’accumulation d’eau et les dégâts. Pour installer votre pompe de relevage pour sous-sol, vous devez suivre des étapes que nous parcourrons ensemble.N’hésitez pas à visiter aussi la page Guide d’Achat Pompe de Relevage afin de retrouver toutes les informations nécessaires concernant les pompes de relevage.

Étape 1 : la prospection

Cette étape prend en compte trois étapes essentielles à savoir : confirmer le problème d’infiltration, déterminer le type de fondation du sol et identifier l’endroit idéal pour l’installation de pompe. La cause des problèmes d’humidité dans les sous-sols est généralement liée au manque de drainage. Afin de vous assurer qu’il s’agit bel et bien d’un problème d’infiltration, vous devrez vérifier les descentes et les chenaux d’eau pluviale. Si ces éléments portent des fuites, vous devrez remédier à cela avant de voir si réellement la pompe est nécessaire.

A visiter : Comment installer une pompe de relevage eaux usées ?

Une couche de gravier plutôt important est installée au sous-sol pour récupérer le niveau à la suite des creusements de fondation. Pour donc installer la pompe dans le sous-sol, il faut creuser, mais avant, connaitre le type de fondation. Vous pouvez jeter un coup d’œil sur les plans de construction ou faire appel à l’entrepreneur. Le meilleur endroit pour une pompe est près d’un mur par lequel passera le tuyau de décharge par lequel l’eau sera expulsée. La distance entre les fondations du mur et la fosse de la pompe doit être au moins de 20 cm.

Après avoir identifié l’endroit idéal, faites un tracé du contour de la caisse de la pompe sur le sol. Ajoutez un second tracé à plus ou moins 10 cm et parallèle au précédent.

Étape 2 : le creuset du puisard

À l’aide d’un marteau piqueur, démolissez le sol en béton. Vous pourriez également vous servir d’un perforateur, d’une broche ou encore d’une massette pour réaliser des trous d’espacement régulier sur le périmètre du tracé précédent. Un coupe-boulons et une paire de tenailles seront également utiles si vous êtes en face de béton armé.

Prenez soin de casser le béton en des fragments de petite ou moyenne taille. Cela facilite le dégagement du puits après cassure.

Le puisard à creuser doit avoir une profondeur supérieure à la hauteur du caisson de pompe d’au moins 30 cm. En vous servant de brouette et de seaux, faites sortir tous les débris de béton. Tapissez le fond du puisard d’un enduit de gravier grossier. Ce dernier a pour rôle d’empêcher l’eau de drainer vers le sous-sol. Placez ensuite le caisson à l’intérieur de votre puisard et bouchez l’espace environnant le caisson de gravier.

Nous vous recommandons d’utiliser des graviers dont le diamètre est de 10 à 12 mm. Laissez environ quinze centimètres avant la surface du sol que vous comblerez avec du béton. À l’aide d’une taloche et d’une truelle, nivelez le béton pour obtenir une étendue parfaite. Attendez ensuite huit heures de tempes avant de procéder à l’installation de la pompe.

A observer aussi : Le test la pompe Gardena 01717-20

Étape 3 : l’installation de la pompe

Cette étape commence par le montage des tubes PVC. Ces derniers doivent être compatibles à la pompe et avoir une longueur assez conséquente pour relier la pompe à une partie extérieure de la maison. Faites dans le mur un trou de diamètre assez grand pour accueillir le tuyau. En partant d’un assemblage à blanc, bouchez maintenant tous les embouts avec du béton.

Mettez la pompe dans le caisson initialement installé. Reliez-la au tube d’évacuation et connectez-la à une alimentation électrique. Prenez soin de vérifier que le flotteur n’est pas coincé entre la paroi du caisson et la pompe. Il doit pouvoir se déplacer sans contrainte. Aussi n’oubliez pas de mettre en place le clapet antiretour qui s’oppose au retour de l’eau lorsque la pompe est éteinte.

Après avoir branché votre appareil, procédez à un test, ce qui vous permettra de juger de la qualité de votre installation. Il ne doit pas y avoir de fuites, l’eau doit être expulsée vers l’extérieur et l’antiretour doit jouer efficacement son rôle.